Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Blog du Syndicat CGT Carrefour Nice Lingostière
  • : Blog du Syndicat CGT Nice Lingostière
  • Contact

Contact

CGT Carrefour Nice Lingostiére
Route de Digne 6202
06200 NICE
Tél : 04.92.29.17.28


     

  Rejoignez nous sur


Rechercher

Mensuel des syndiqués CGT

 
Magazine " échanges"
Afficher l'image en taille réelle
  

 



un clic sur les affiches pour ouvrir

 


CGT%20cestnous

>>>ADHESION EN LIGNE

.


DIF = Droit Individuel à la Formation

 Vous voulez savoir où en sont vos remboursements de santé ou pour toute autre question concernant la sécurité sociale, visitez le site





notre caisse de prévoyance APGIS que vous retrouverez sur ce lien




Natexis - Interépargne






Le site des accidents du travail et des maladies professionnelles. Une mine d'or pour le CHSCT.










Conseil Economique et Social





ASSOCIATION POUR L'INFORMATION ET LA DEFENSE DES CONSOMMATEURS SALARIES-CGT







Le code du travail















VOS ELUS CGT

11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 08:20

 NEGOCIATION SALAIRE 2010 CARREFOUR

 

Réunion du 7 mai 2010

  

Pour rappel, les négociations sur les salaires du 25 mars 2010 ayant échouées, (aucun syndicat n’ayant accepté de signer l’accord)  et devant la menace d’une grève nationale initialement lancée par les 3 principaux syndicats (CGT, CFDT et FO) sur la journée du 30 avril que la CGT de Lingostière et les salariés ont maintenu (malgré l'appel à une suspension du mouvement en dernière minute) au vu du ras le bol général et de l'importance de cette veille de jours fériée pour le chiffre d'affaire du magasin, la direction a décidé en urgence, dès le vendredi 7 mai dernier de rouvrir les négociations…………Hélas, pour par grand-chose… comme nous nous en doutions !

 

La Direction a tout d’abord accepté, sous la pression médiatique et à la demande de tous les syndicats, de reculer sur la mise en place de cette prime indécente et scandaleuse liée au taux d’absentéisme, (76€ nets à l’année si les « objectifs étaient atteints !) c'est-à-dire directement  lié à notre état de santé  que l’entreprise contribue d’ailleurs à fortement détériorer, par l’augmentation incessantes des tâches et à l’accélération des cadences de travail liée au manque croissant de personnel !

 

La CGT se félicite donc d’avoir su faire reculer l’enseigne sur cette prime très aléatoire et surtout complètement illégale puisque basée sur un critère discriminatoire !

 

Dans un second temps et après de nombreuses « suspensions de séances » la direction est revenue à la table des négociations pour, au final, médiocrement concéder 0,5% d’augmentation supplémentaire (soit au total 1% au 1er mars et 0,5% au 1er septembre) et une généralisation des tickets restaurant pour tous les magasins à hauteur de 4 € (2€ part salarié, 2€ part employeur pour les magasins n'ayant pas de titre restaurant)…

 

Même s’il convient de se réjouir que cette revendication CGT ait enfin été entendue puisque la direction propose de faire cesser la discrimination qui consistait à octroyer des titres restaurants « au bon vouloir » des directions  locales  (69 magasins sur 231 n’en bénéficiaient pas à ce jour) il est évident que le compte n’y est pas, loin de là !

 

Les salariés qui ont contribués par le redoublement des efforts effectués, à la création des richesses et des gains de productivité en cette période ou l’entreprise supprime des milliers de postes, peuvent légitimement être en colère !

 

Les salariés qui ont tout récemment vu le groupe mettre en un seul coup  1 milliard 600 millions d’euros directement dans les poches des actionnaires (1 an de salaire de tous les salariés + les 761 millions de dividendes « habituelles »)  par le rachat et la destruction d’actions carrefour peuvent légitimement être écœurés !

 

Les salariés à qui on demande de se contenter d’une si faible augmentation salariale (qui plus est en 2 fois, ce qui sur l’année ne fera même pas 1,5% !) qui ont vu dans la presse notre cher (très cher, TROP cher !) PDG empocher pour sa première année d’exercice à ce poste plus de 3 millions d’euros (un record !) et qu'à la dernière réunion de négociation la DRH de l'entreprise nous annoncent que les primes bonus de l'encadrement ont augmentait en moyenne de 24 % !!!, alors que –parait-il- « le chiffre et les temps sont difficiles pour l’entreprise »ces salariés là, on légitimement le droit de se révolter !

 

 

 

 

Vos élus CGT vous invitent à venir les rencontrer pour leurs faire part de VOS AVIS sur les suites à donner à cette nouvelle mascarade de la direction 

 

CGT%20cestnous 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires