Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Blog du Syndicat CGT Carrefour Nice Lingostière
  • : Blog du Syndicat CGT Nice Lingostière
  • Contact

Contact

CGT Carrefour Nice Lingostiére
Route de Digne 6202
06200 NICE
Tél : 04.92.29.17.28


     

  Rejoignez nous sur


Rechercher

Mensuel des syndiqués CGT

 
Magazine " échanges"
Afficher l'image en taille réelle
  

 



un clic sur les affiches pour ouvrir

 


CGT%20cestnous

>>>ADHESION EN LIGNE

.


DIF = Droit Individuel à la Formation

 Vous voulez savoir où en sont vos remboursements de santé ou pour toute autre question concernant la sécurité sociale, visitez le site





notre caisse de prévoyance APGIS que vous retrouverez sur ce lien




Natexis - Interépargne






Le site des accidents du travail et des maladies professionnelles. Une mine d'or pour le CHSCT.










Conseil Economique et Social





ASSOCIATION POUR L'INFORMATION ET LA DEFENSE DES CONSOMMATEURS SALARIES-CGT







Le code du travail















VOS ELUS CGT

18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 15:52

Il y a du nouveau cette année dans le discours Carrefourien ! A l’image du patronat Français, sur de sa bonne force et d’avoir mis « au pli » les salariés de ce pays, Carrefour nous demande de ne pas trop revendiquer mais de « louer » plutôt le « dieu-employeur » d’avoir encore un emploi !
Après 5mn de prise de parole, la direction fait feu de tout bois avec ses perpétuels sanglots sur ses éternels « mauvais résultats » comme chaque fois qu’approche le temps des négociations salariales !Bref… en 5mn, « la messe était dite »
!

Nous nous dirigeons donc apparemment pour les prochaines réunions vers le même triste scénario ou les organisations syndicales les plus « bienveillantes » se contenteront de ramasser les quelques miettes que Carrefour daignera laisser tomber ici et là au bord du chemin de cette pseudo « négociation » salariale…
La CGT est donc intervenue à plusieurs reprises durant cette 1ère réunion pour tenter de mettre du « concret » dans ce bal mondain ou les non-dits revendicatifs laissent trop souvent la place aux renoncements syndicaux !
A la question de savoir pourquoi malgré les millions d’euros d’aide de l’état dont bénéficie Carrefour (100 millions par an environ rien que pour les hypermarchés) l’emploi stagne au sein de l’entreprise (après avoir fortement diminué)?..... Il nous est répondu que sans ces aides ce serait pire, …ça baisserait !
De qui se moque-t-on ?
A la question de savoir pourquoi l’entreprise se retrouve chaque fois placée dans des situations « de déficits » après avoir extrait des millions d’€uros de sa propre comptabilité pour les donner à d’autres filiales du Groupe (comme Property qui encaisse les loyers, la régie Publicitaire, les frais de siège et de management, etc…)… il nous est répondu que des « précisions comptables» nous serons apportées…
Autrement dit Carrefour prend de sa poche droite pour mettre dans sa poche gauche !
A la question de savoir comment les salariés vont pouvoir faire face à leurs besoins quotidiens en 2016 (nourriture, loyer, transport…) et aux nouveaux besoins que Carrefour contribue à créer (nouvelles technologies, appareils ménagers, téléphonie, etc…) il nous est répondu en gros :
« Dites-nous de quoi vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer » !
Bref, pour la CGT cette première rencontre de « négociation » n’aura fait qu’aggraver les craintes sociales qui se dévoilent peu à peu au sein de l’entreprise… Car depuis quelques années, non seulement le statut social des travailleurs de Carrefour n’avance plus, mais il recule ! Comment veux-tu, comment veux-tu……. continuer à accepter ces humiliations ?? Début 2015, alors que le PDG s’augmentait de + 46% à 3,8 millions d’euros par an, les salariés devaient se satisfaire d’un 0,5%... pire : les jeunes embauchés ont vu leur prime de vacances et de 13ème mois passer de 3 mois pour en bénéficier à 12 mois ! (quand on connait le nombre de jeunes embauchés en CDD pour des durées très limitées, il est facile d’imaginer les millions d’€uros économisés par l’entreprise !!!) Fin 2015, alors que les dividendes récemment versés aux actionnaires avoisinent les 500 millions d’€uros et que la retraite chapeau concoctée pour notre PDG frôle l’indécence, les travailleurs de Carrefour se voient dans le même temps supprimer une part conséquente de leur indemnité de départ en retraite !
Et en 2016 ?... concernant les craintes de la CGT sur une éventuelle remise en cause des majorations pour les dimanches travaillés (Loi Macron) la Direction a répondu, qu’effectivement, il y avait « des inquiétudes à avoir » à ce sujet !
Alors que faire contre cette série d’attaque sociale ?
Que faire dans une enseigne ou tout va bien pour quelques uns et tout régresse pour tous les autres ?
Si les dirigeants de Carrefour se fixent des objectifs de croissance à la hausse chaque année c’est bien qu’ils espèrent voir les salariés de ce pays consommer davantage ? Alors qu’ils soient au moins cohérents avec eux-mêmes ! Messieurs les dirigeants donnez-nous des augmentations de salaire à la hauteur de vos ambitions économiques et commerciales !
C’est en tout cas ce que la CGT va, entre autre, tenter de faire entendre lors de ces prochaines rencontres… Elle présentera vos revendications à la direction et les portera par voie d’affichage à votre attention.
Mais ne nous y trompons pas… La direction de Carrefour est coriace, avare de sentiments et de monnaie !
Si nous voulons récupérer une part méritée du gâteau des profits, il nous faudra sans doute aller la chercher avec force et détermination !
Aussi la CGT invite d’ores et déjà tous les salariés à sortir de la torpeur dans laquelle l’actualité et le froid hivernal pourraient les avoir plongé. La CGT les invite à garder un oeil ouvert, vigilant et attentif, sur les négociations en cours afin de répondre « présents » lors des actions éventuelles que nous serions collectivement amenées à conduire pour peser dans le sens d’une plus grande justice sociale…
En 2015 CARREFOUR a enclenché la marche arrière sociale en refusant de véritables augmentations de salaire et en supprimant des avantages acquis ! Il n’appartient qu’à nous de leur faire marquer le et de réenclencher la « première revendicative » pour accélérer socialement !
EN 2016 AVEC LA CGT,
JE DÉFE
NDS MES INTÉRÊTS,
JE PROTÈGE MES DROITS

Carrefour rien ou tout pour eux ....

Partager cet article

Repost0

commentaires