Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Blog du Syndicat CGT Carrefour Nice Lingostière
  • : Blog du Syndicat CGT Nice Lingostière
  • Contact

Contact

CGT Carrefour Nice Lingostiére
Route de Digne 6202
06200 NICE
Tél : 04.92.29.17.28


     

  Rejoignez nous sur


Rechercher

Mensuel des syndiqués CGT

 
Magazine " échanges"
Afficher l'image en taille réelle
  

 



un clic sur les affiches pour ouvrir

 


CGT%20cestnous

>>>ADHESION EN LIGNE

.


DIF = Droit Individuel à la Formation

 Vous voulez savoir où en sont vos remboursements de santé ou pour toute autre question concernant la sécurité sociale, visitez le site





notre caisse de prévoyance APGIS que vous retrouverez sur ce lien




Natexis - Interépargne






Le site des accidents du travail et des maladies professionnelles. Une mine d'or pour le CHSCT.










Conseil Economique et Social





ASSOCIATION POUR L'INFORMATION ET LA DEFENSE DES CONSOMMATEURS SALARIES-CGT







Le code du travail















VOS ELUS CGT

9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 12:17

Dans aucune étude on ne trouve le coût du capital sur un produit fini. J’ai tapé sur Google : « combien rapporte un salarié à son employeur« , et je n’ai eu que des propositions sur le coût du travail ! Car en effet, il y a des milliers d’études, des centaines de rapports parlementaires et autant d’articles dans les médias sur le coût du travail … mais jamais sur ce que rapporte le travail ! Les deux sujets tabous sur le travail sont effectivement combien rapporte le travail salarié à l’entreprise et quel est le coût du capital sur la dite entreprise.

Sur une paire de baskets ou d’un jean le coût de production totale, dont les salaires, est d’environ 10%. La marge de la marque, pub comprise, autour de 40% et 45% pour le détaillant (vente magasin), les 5% restant sont le coût du transport. Dans l’industrie automobile, le coût de la main d’œuvre est globalement de 7% et une récente émission télé sur le téléphone portable nous apprenait que le coût de la main d’œuvre sur ce produit était d’environ 2,38 euros quelle que soit la marque !

Une aberration parmi d’autres, celle des lave linges que l’on fait fabriquer en Europe de l’est pour gagner moins de 15 euros par produit, et pour réexpédier 80% de la production en France, ce qui représente des centaines de camions en permanence sur les routes … et là, personne ne nous parle de l’impact sur l’environnement et du coût écologique !

Au Bangladesh, les femmes reçoivent un salaire de 10 à 13 euros mensuels pour fabriquer le teeshirt bon marché vendu dans nos grandes surfaces. Pour un T-shirt vendu en boutique 29 euros, de manière tout à fait scandaleuse, les grossistes et les détaillants engrangent 72% de marge sur le prix de vente, la main d’œuvre, elle, ne représente qu’1% du prix final du T-shirt.

Pour les fêtes ou les anniversaires, les jouets sont à l’honneur. Et bien, il faut savoir que par exemple, pour certaines poupées qui se vendent au alentour de 10 euros, la main d’œuvre représente moins de 1% du prix. Mais en règle générale pour les jouets venants du sud est asiatique ou de chine le prix de la main d’œuvre se situe entre 2,5 et 3,8¨% du prix de vente du jouet. Le père noël serait-il une ordure ?

On peut, je crois, continuer les exemples à l’infini, on aura du mal à voir le coût du travail tant décrié par nos médias, économistes et autres aficionados de la propagande pro capital ! La réalité est qu’en deux heures, en moyenne, un salarié paye son salaire journalier, le reste c’est du bénéfice pour l’entreprise. Entreprises qui entendent bien profiter à fond du système, mais ne veulent plus participer à l’entretien des infrastructures dont elles ont besoin : routes, autoroutes… Entreprises qui veulent de la main d’œuvre mais surtout ne pas payer pour sa formation. Entreprises qui utilisent et usent des salariés mais qui n’entendent pas mettre la main à la poche pour préserver leur santé … bref, profiter, profiter sans jamais avoir à payer !

Le discours qui dit que fabriquer en France coûte cher est mensonger. Car l’on peut très bien vendre à un prix compétitif, même en augmentant les salaires, il suffit pour cela de diminuer les dividendes distribués aux actionnaires. Et dans tous les cas on ne tient pas compte de l’impact du transport sur l’environnement. Les milliers de conteneurs transportés par des super-cargos ou les millions de camions réfrigérés ou non qui sillonnent inlassablement routes et autoroutes. Le produire local est la bonne solution pour les hommes et la planète, qu’ils soient producteurs ou consommateurs !

Quels que soient les sacrifices que le salarié consentira, il existera toujours dans le monde un endroit qui produira moins cher et qui attirera les investisseurs. On ne ferme pas les usines en France et en Europe parce qu’elles ne sont pas rentables, mais parce qu’elles ne rapportent pas assez aux actionnaires. Ce n’est pas le coût du travail qui est responsable des fermetures et des délocalisations … c’est la rapacité du capital !

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 12:37

Depuis 1936, avec la semaine de 40 heures, le dimanche est conforté et entre dans ce qu’on appellera le « week-end ».

Cette journée de repos permet depuis, à une majorité de travailleurs, de se détendre et de maintenir un équilibre social et familial.

La loi disposant de l’obligation du repos dominical est une loi fondamentale de la République laïque française : l’article L.3132-1 et L.3132-3 du code du travail disposent : “Il est interdit de faire travailler un même salarié plus de six jours par semaine.” “Le repos hebdomadaire doit être donné le dimanche”

Mais revenir sur ce droit fondamental du travail ne créera aucun emploi : bien au contraire cela en détruira dans le petit commerce comme aux États-Unis ou augmentera les prix comme en Italie. Quant au supposé volontariat, on sait bien que ce n’est qu’un leurre !

Economiquement, cela ne profitera à personne car les achats seront différés,

C’est une hausse des salaires qui est urgente et non le travail du dimanche.

Après avoir cassé le droit du travail avec la loi de sécurisation de l’emploi (ANI), le gouvernement avec Emmanuel Macron entend en finir avec la loi instituant l’obligation du repos dominical, et l’encadrement du travail de nuit.

C’est surtout un choix de société qui se fait.

En effet, quand on dit que cela fera du travail pour les étudiants, quels étudiants ? Ceux dont les parents ne peuvent payer les études ?

Si nous voulons une égalité des chances pour nos jeunes cela devra se faire en raisonnant sur les bourses accordées aux étudiants et en leur donnant toutes leurs chances de réussite, en total équité avec les enfants de famille favorisée.

La vie associative, culturelle ne sera plus possible pour les travailleurs du dimanche… ni leurs enfants !

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 15:30
Le progrès social ,toujours à recommencer....

on continue la lutte

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 14:04


Depuis près d’un an la Direction tente de négocier avec les syndicats un projet d’accord
visant à modifier les rémunérations des vendeurs, l’organisation du travail sur les secteurs
EPCS (encaissement) avec un impact flagrant sur l’emploi !

LOGO CGT CARREFOUR PLANETE.JPG


Pour rappel 347 postes de vendeurs ont été supprimés en moins de 3 ans. Ce qui a
représenté pour l’entreprise une économie de 10 millions €uros.

Constatant l’échec de ces négociations, la direction va tenter de passer « en force » en
attrapant un par un les vendeurs pour les inciter à tester cette nouvelle restructuration…
sur la base d’un prétendu « volontariat » !

Après une présentation à chaque C.E., une autre sera faite de manière collective puis
individuelle afin de recueillir un maximum de signataires d'ici début Janvier 2015.

La CGT a rappelé à la Direction qu’elle restera vigilante sur la « présentation » de cet
accord et attentive à la pression que vont exercer les différentes directions pour faire
signer les vendeurs.

RAPPELEZ VOUS LA MANIÈRE « POSITIVE »

DE FAIRE SIGNER LA NOUVELLE RÉMUNÉRATION EN 2000 !!!

La CGT appelle tous les vendeurs EPCS à être attentifs aux conséquences d’une éventuelle
modification de leur contrat de travail fusse par « avenant temporaire de 6 mois » comme
entend le faire la direction !

Cet avenant a pour réel objectif d’ouvrir une brèche pour imposer aux vendeurs de futures
tâches (mise en rayon, encaissement, suppression des backs, suppression des espaces
services etc…etc...)

LA CGT exige l’ouverture de véritables négociations transparentes avec la Direction

qui tiennent réellement compte des revendications du personnel du secteur EPCS !!

La CGT Carrefour, le 24.11.2014

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 13:58

Négociation accord vendeur

Avril 2014 / Revendications de la C.G.T

A / Partie fixe :

1 -Intégration de la « garantie de rémunération »dans le taux horaire.

2- Reconnaissance des qualifications, expériences, diplômes

3- Mise en place d’un niveau « 3.A » et « 3.B » vendeur de produits et services (avec un passage au niveau 3B automatique dés 6 mois d’ancienneté)

4- Passage à 35 heures sans aucune perte de salaire sur les contrats de travail à 37H soit, (35 H + 2H obligatoires majorées à 25% pour ne pas avoir de perte de salaire !!!).

5-Reliquat sur les 5 dernières années des pertes de salaire liées à l’augmentation du garant de rémunération lors des N.A.O. Rappel : Actuellement après chaque NAO, le vendeur au lieu d’avoir une augmentation de salairese voit amputer d’une somme supérieure à « rembourser » tous les mois à l’entreprise!!!

6- Le salarié vendeur ne doit pas perdre d’argent lors de sa prise de congé. A chaque prise de congé l’entreprise se doit de lui reverser son du !!!

B / Partie variable (prime)

  1. Mise en place d’un système de rémunération avec des objectifs basés sur le chiffre d’affaire.Nous remettons en cause la rémunération de la partie variable à la marge. il faut faire preuve de transparences vis-à-vis de la partie variable des vendeurs afin que chacun puisse vérifier que le calcul de sa rémunération conformément aux modalités prévues par le contrat de travail. Sur un plan juridique « Un salarié a le droit de connaitre les bases de calcul de sa rémunération ».L’employeur ne peut invoquer un droit au secret pour refuser de fournir aux salariés les éléments de calcul de leurs rémunérations. (Pour rappel, actuellement les salariés se trouvent dans l’impossibilité de vérifier la justesse de leur commissionnement
  2. Mise en place d’une prime annuelle (supplémentaire) sur objectif en chiffre d’affaire.
  3. Réintégration de la prime trimestrielle
  4. Paiement sur tous les accessoires sans aucune contrepartie.
  5. Mise en place de primes sur les téléphones du rayon 45.
  6. Rémunérer les vendeurs sur : « les achats bonnes affaires de la « SUPPLY CHAIN ».
  7. Maintenir les gueltes du national sur le mois et non pas sur des périodes courtes.

C / Organisation de travail

  1. - Afin de satisfaire, être professionnel et fidéliser au mieux la clientèle, l’ensemble des magasins doivent avoir pour possibilité de commander des produits «hors tan» ou étant dans un« TAN supérieur ». Nous devons donner la possibilité au salarié vendeur d’approprier « la gamme produit » à la demande. Il est impératif de redonner « du sens » au travail.
  2. Transformer le secteur EPCS en vrai spécialiste, un véritable univers « HIGH Tech » L’objet étant de donner une image plus qualitative. Exemple : (mural TV dans la pénombre, accès internet sur tous les produits, démonstration, mise en situation, mise en avant des nouvelles technologies etc. …) Et cela dans l’ensemble des magasins.
  3. Mise en place d’un service encaissement (hors vendeur) avec du personnel fixe dans tous les services EPCS, dans tous les magasins. Pour se démarquer de la concurrence, il est essentiel d’offrir à la clientèle des services de qualités.
  4. Mise en place d’un bureau décerné aux salariés S2P dans l’EPCS pour les jours à grande affluence. Attention : Nous devons offrir à la clientèle le meilleur des services, avec du personnel formé et disponible pour étudier le dossier. Nous demandons l’arrêt immédiat du test « validation du dossier crédit lors de la vente par les vendeurs » !!!Les salariés vendeurs ne sont pas des banquiers. A chacun son métier. Voir classification, qualification !
  5. - Cohérence prix entre : prix web / prix magasin.
  6. Alignement « prix concurrences » dans tous les rayons, sur l’ensemble des produits.
  7. La direction nationale se doit d’être vigilante sur l’évolution des produits. Il ne peut y avoir des primes sur des produits qui n’existent plus ? Si tels est le cas (comme bien souvent), le magasin doit avoir pour obligation de primer un produit équivalent à même hauteur.
  8. Augmenter les remises fidélités
  9. Mise en place d’un véritable collectif de travail, soit l’abolition de l’organisation de travail mis en place par le model « 6-6-10 ».

D / Prévisions :

Suite à votre présentation en date du 21mars, notamment sur « le Partenariat Samsung », pour rappel : sous vos dire : « Carrefour va accueillir sur l’EPCS des futurs commerciaux de Samsung »Qu’elle va être l’impact de l’emploi Carrefour par ce type de partenariat ?

  1. Stratégie avenir de l’EPCS notamment sur ce type de partenariat ?
  2. Effectifs prévu via 3 ans ? (soit à la fin du prochain accord)
  3. Analyse et impacts liés aux nouvelles technologies

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 13:52

Compte rendu de la commission vendeur du 13 novembre 2014

La réunion a été ouverte par Mr Catrix Christophe chargé du développement EPCS.

Il ne conçoit pas l’EPCS sans force de vente et a été surpris de la non signature des organisations syndicales.

L’objet de la réunion était d'échanger et discuter des modalités de l’accord suite à sa non signature.

La Direction nous a présenté la grille de rémunération vendeur d’avant 2007 qui devrait être mise en place fin mars 2015. Un délai est demandé pour actualiser les outils informatiques.

Mais surprise générale, à la fin de la présentation de la grille, la Direction affirme avoir fait un sondage courant juin auprès des vendeurs qui y seraient favorables à plus de 50 %. Les vendeurs seraient, d’après la Direction, favorable à l’encaissement.

La Direction estime, après leur avoir poser la question, qu'à moins de 50% de signataires, cette nouvelle rémunération ne pourrait être retenue.

Encore une fois, la Direction veut faire passer son projet en force sur la base du « volontariat ».

Après une présentation à chaque C.E., une autre sera faite de manière collective puis individuelle afin de recueillir un maximum de signataires d'ici début Janvier 2015.

La CGT a rappelé à la Direction qu’elle restera vigilante sur la présentation de cette accord et surtout sur la pression que vont exercer les différentes directions pour faire signer les vendeurs. Rappelez-vous, pour ceux qui y étaient, la manière « positive » de faire signer la rémunération en 2000 !!!

Maintenant, qu'allons-nous faire de nos espaces services ? La direction est incapable de donner des chiffres fiables tant sur leurs suppressions déjà effectuées ou celles à venir.

Le passage en caisses est aujourd’hui une catastrophe pour les magasins qui les ont supprimé :

perte de bons de ventes, marchandises abandonnées en caisse, démarque grandissante etc... Où est la satisfaction client tant avancée par la Direction ?

Partager cet article

Repost0
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 13:44

COMPTE RENDU C.G.T. DE LA REUNION DU COMITE D’ETABLISSEMENT DU 21 MAI 2014    

http://cgtcarrefourlingo.over-blog.com 

     Retrouver nous aussi sur TWITTER & FACEBOOK 

  • EFFECTIF DU MAGASIN A FIN AVRIL                               

                    677 personnes dont 366 femmes et 311 hommes.

                        Entrées : 6, Sorties : 6  

  • ABSENTEISME DU MOIS D’ AVRIL : 3040H soit 6.2%
  • CLASSEMENT MAGASIN AU CUMUL DE 2014 : 5 éme
  • JOURNEE SPORTIVE RAFTING /TIR A L’ARC
  • les élus CGT proposent une journée sportive avec une descente en rafting sur un parcours sportif dans les gorges de Daluis le dimanche matin 22 juin, suivi après le picnic d’une séance de tir à l’arc , le tout pour un prix de 10€ pour le raft et de 15€ pour les deux activités ( raft, tir a l’arc )pour le salarié participation du CE incluse ,accord des élus . les élus CGT demandent la prise en charge par la direction des boissons pour cette journée sportive, réponse favorable.
  • SOIREE DU PERSONNEL 2015
  • Les élus CGT proposent une soirée pour le personnel le 10 janvier 2015 à la Siesta, avec repas et animation DJ. Vote des élus 6 avis favorables, le projet est adopté. Les détails vous serons communiqués ultérieurement sur le panneau d’informations CGT en salle de repos.
  • TOURNOI DE FOOT INTERSERVICES 2014
  • Les élus CGT ont contactés le FCC de CARROS afin de demander l’autorisation au club de pouvoir organiser le tournoi de foot interservices ( équipes 6+1) le dimanche 15 JUIN 2014, le secrétaire du CE devra confirmer la demande par écrit auprès de la mairie de Carros .les listes des équipes seront a dispo sur le panneau d’info CE a coté de l’affiche du tournoi.les élus CGT proposent de s’occuper pour faire fournir les pan bagna ,accord des élus du CE . la direction prendra à sa charge les boissons pour le tournoi.
  •   
  • 1%LOGEMENT : 3 Nouvelles demandes.
  • QUESTIONS DIVERSES :
  • la journée des soldes salariés aura lieu le 23 juin 2014, les modalités seront affichées prochainement sur le panneau direction.
  • Mme ROS (CGT) demande de mettre à l’ordre du jour de la prochaine réunion les abonnements saison 2014/2015 pour l’ OGCNICE.

 

                                                                                               

 

                                                         Vos élus (e)s CGT AU C.E

Partager cet article

Repost0
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 13:33

COMPTE RENDU C.G.T. DE LA REUNION DU COMITE D’ETABLISSEMENT DU 30 AVRIL 2014    

 

http://cgtcarrefourlingo.over-blog.com  

Retrouver nous aussi sur TWITTER & FACEBOOK   

  • EFFECTIF DU MAGASIN A FIN MARS       

677 personnes dont 364 femmes et 313 hommes.

                        Entrées : 4, Sorties : 8 dont 6 licenciements 

  • ABSENTEISME DU MOIS MARS : 8%

 

  • CLASSEMENT MAGASIN AU CUMUL DE 2014 : 5 éme

 

  • VOYAGES 2015 : Les élu-e-s CGT proposent une croisière / balade sur le canal du midi avec une formule en 2/3jours en pension complète avec acheminement en bus sur le lieu de départ (Béziers) .Ce projet sera soumis a un vote des élus a une prochaine réunion.   

 

  • 1%LOGEMENT : 3 nouvelles demandes.

 

  • QUESTIONS DIVERSES :

 

Mr ARRIBAS demande la mise a l’ordre du jour de la prochaine réunion la sortie Rafting et l’organisation du tournoi de foot interservices.

 

                                                                                              

 

                                                         Vos élus (e)s CGT AU C.E

Partager cet article

Repost0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 12:35
Vos Elus CGT

Vos Elus CGT

Partager cet article

Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 13:56

Sources AFP

"Dix-huit délégués CFDT sur vingt-cinq" ont démissionné, a indiqué à l'AFP Nora Miloudi, secrétaire du comité d'entreprise de l'ancien fleuron de la vente à distance et démissionnaire.

Partager cet article

Repost0