Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Blog du Syndicat CGT Carrefour Nice Lingostière
  • : Blog du Syndicat CGT Nice Lingostière
  • Contact

Contact

CGT Carrefour Nice Lingostiére
Route de Digne 6202
06200 NICE
Tél : 04.92.29.17.28


     

  Rejoignez nous sur


Rechercher

Mensuel des syndiqués CGT

 
Magazine " échanges"
Afficher l'image en taille réelle
  

 



un clic sur les affiches pour ouvrir

 


CGT%20cestnous

>>>ADHESION EN LIGNE

.


DIF = Droit Individuel à la Formation

 Vous voulez savoir où en sont vos remboursements de santé ou pour toute autre question concernant la sécurité sociale, visitez le site





notre caisse de prévoyance APGIS que vous retrouverez sur ce lien




Natexis - Interépargne






Le site des accidents du travail et des maladies professionnelles. Une mine d'or pour le CHSCT.










Conseil Economique et Social





ASSOCIATION POUR L'INFORMATION ET LA DEFENSE DES CONSOMMATEURS SALARIES-CGT







Le code du travail















VOS ELUS CGT

12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 11:58
Nous Partons en Vacances ! Vous aussi ...

Nous Partons en Vacances ! Vous aussi ...

Partager cet article

Repost0
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 10:35
le 28 Aout Place st francois Vieux Nice

Concert gratuit a partir de 18 H

Partager cet article

Repost0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 13:19
SPECIAL ELECTIONS 5 JUIN 2015

CGT CARREFOUR NICE LINGOSTIERE POUR LES D.P ET LE C.E

Partager cet article

Repost0
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 11:33

Le 1er-Mai, journée de solidarité internationale des travailleurs aura cette année une dimension particulière dans le pays et dans toute l’Europe.

Face aux échecs des politiques d’austérité et aux dégâts économiques et sociaux, des mobilisations et des résistances se font chaque jour plus fortes : Grèce, Espagne, Portugal, Irlande... L’exigence de politiques au service du progrès social s’affirme et génère une confiance nouvelle.

Les luttes multiples qui se font écho dans tout le pays s’inscrivent dans cet élan nouveau et qui s’est concrétisé le 9 avril au travers de centaines de milliers de manifestants.

À l’instar de ce mouvement la Confédération Européenne des Syndicats appelle à mobiliser le 1er-Mai dans toute l’Europe pour s’opposer aux conséquences de la crise financière imposée par l’Union Européenne et faire entendre son plan d’investissement pour créer des millions d’emplois en réorientant 2 % du PIB européen.

Loin d’être un feu de paille, cette montée du mécontentement doit s’amplifier avec de nouveaux moments de mobilisations interprofessionnelles pour faire entendre les revendications et s’opposer à la politique du Medef.

Le projet de loi sur le dialogue social, les négociations sur les retraites complémentaires alertent le monde du travail sur les risques graves de nouveaux reculs si la mobilisation ne monte pas en puissance.

Partager cet article

Repost0
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 13:10
Manif du 9 Avril 2015 contre l'austérité

La CGT Commerce

Manif du 9 Avril 2015 contre l'austérité
Manif du 9 Avril 2015 contre l'austérité

Partager cet article

Repost0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 15:57
Le Jeudi 9 avril 2015 à 10h00 Place Masséna à Nice

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires s’engagent dans un processus de mobilisation.

De nombreuses luttes et mobilisations syndicales sont d’ores et déjà engagées dans les entreprises, les services publics et les secteurs professionnels.

Pour faire converger ces revendications et exiger du gouvernement et du patronat qu’ils y répondent,

Elles invitent les retraité(e)s et les chômeurs(ses) à se mobiliser et appellent l’ensemble des salarié(e)s, du public et du privé, à une journée de grève interprofessionnelle et à venir manifester :

La Cgt de Carrefour Lingostière appelle les salariés le 9 Avril 2015, à venir manifester leur mécontentement concernant leurs faibles salaires, ceci dans le cadre de la journée d’actions et de grève interprofessionnelle.

Pas besoin de préavis pour faire grève

Que vous travaillez le matin, que vous soyez en repos, que vous partiez plut tôt du travail ou que vous fassiez grève toute la journée, l’important est que nous soyons nombreux pour dire à la direction que nous voulons des salaires décents et non pas l’aumône qu’elle nous a accordée…

Vous pouvez venir en tenue de travail Carrefour

Plus nous serons visible plus notre mécontentement sera compris…

Ceux qui veulent manifester à Paris doivent contacter leurs élus CGT pour connaitre les modalités d’organisation du voyage

Partager cet article

Repost0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 11:51

+0,5% d’augmentation de salaire en 2015 !? Jamais l’humiliation n’aura été aussi grande !
Après avoir sorti du groupe 5.3 Md€ en dividendes aux actionnaires en partie par la cession de DIA que le Groupe rachète en France pour finir en 2014, le Groupe peut s’enorgueillir de surfer sur la crise sociale profonde dans laquelle se débattent les salariés :
Jugez-en : un profit brut (EBITDA) de 3.77 Md€ pour le Groupe et un Profit d’Exploitation (ROC) de 1.27 Md€, soit 12 000€ par salarié !
Fort des résultats ainsi produits par notre travail, la direction du Groupe propose d’attribuer 480 M€ de dividendes aux actionnaires soit 5000€ par salarié !
Pour nous qui sommes à l’origine de ces richesses c’est insupportable :

Pouvoir d’achat de tous les travailleurs de Carrefour en baisse depuis plusieurs années,

Poursuite de la baisse des effectifs au sein des hypermarchés France :- 6,8% sur 3 ans et – 4165 salariés.

Près d’un employé sur 2 occupe un emploi précaire (temps partiel et/ou CDD) en 2014.

Pour les salariés : partager les contraintes et les reculs sociaux…

Pour les actionnaires Colony, Arnault, Houzé… privatiser les aides de l’Etat, soit 400 M€ en exonérations de cotisations salariales pour 2014 pour nourrir leur modèle actionnarial du « Toujours Plus de Profits » !
Qu’attendons-nous pour refuser le dictat des actionnaires ?
Contre cette fatalité faisons valoir notre droit à une vie plus digne et exigeons ce qui nous revient pour notre travail

La CGT appelle à se joindre à l’action de Grève lancée le 13 mars 2015 dans tous les hypermarchés de France pour obtenir ce que CARREFOUR nous prend sans partage.

Montreuil, le 11 Mars 2015

Partager cet article

Repost0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 15:00
La Redoute : à Wattrelos, démission massive des élus CFDT après la signature du plan social

Lundi matin, une majeure partie des syndicalistes de la CFDT de La Redoute ont rendu leur carte en signe de protestation contre la signature du plan social par leur délégué central, Jean-Claude Blanquart.

La signature par la CFDT du plan social actant la cession de la Redoute à Nathalie Balla et Éric Courteille aura sans doute permis d’éviter un dépôt de bilan pur et simple de l’entreprise de vente à distance par Kering. Mais elle coûte cher au syndicat.

Ce lundi matin, les trois-quarts des élus syndicaux, 18 sur 24, du site de la Martinoire à Wattrelos ont rendu – brûlé plus exactement – leur carte pour marquer leur opposition à cette signature qui condamne 1178 emplois. « La fédération, que nous n’avions jamais vue avant, est venue le 20 mars pour consulter les syndiqués sur la marche à suivre. On a voté majoritairement contre et finalement, ça a été signé quand même », éructe Jean Dejonckere, désormais ex-CFDT.

Une décision globalement bien comprise par les syndiqués. « Ils étaient 150 lors de notre assemblée ce matin et ils nous ont soutenus », assure Nora Miloudi, secrétaire du CE, qui prédit « de nombreuses défections pour la CFDT de La Redoute ». Le syndicat majoritaire (35 % des voix) pourrait ne plus l’être à l’avenir. Une décision qui n’inquiète pas outre mesure Pascal Cateau, à la fédération régionale du syndicat. « On assume la signature de l’accord qui a sauvé La Redoute », assure-t-il. Quant à savoir s’il craint un effet boule de neige, il botte en touche : « On fera le compte des syndiqués au moment venu.

Les désormais 18 anciens CFDT ne comptent pas rester les bras ballants. « On ne perd rien du tout au contraire, assure Nora Miloudi, on va rejoindre un autre syndicat pour continuer la lutte ! » Sans préciser lequel. Pour le moment, la chose qui les inquiète le plus, « c’est qu’on n’a pas pu signer le protocole de fin de grève. Du coup, on ne sait pas si nos syndiqués vont être remboursés pour leurs heures de grève. »

MAXIME MASCOLI

Partager cet article

Repost0
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 14:25
La CFDT au secours de la loi Macron

Article publié dans Le Canard Enchaîné du 25 février 2015

La décision est tombée brutalement : le 11 février, la direction de la CFDT a mis sous tutelle son syndicat du commerce d’Ile-de-France, l’un des plus importants de la confédération, avec 4500 adhérents.

Laurent Berger n’y est pas allé de main morte. Le siège de ce syndicat, jusqu’à présent implanté au coeur du quartier des grands magasins, est transféré dans les locaux de la confédération, et la situation des délégués sera « réexaminée » dans le cadre de cette « administration provisoire ». En clair, leur mandat peut sauter, et leurs patrons auront le champ libre pour les virer. Bigre ! Auraient-ils tapé dans la caisse ou, pis, fait rénover leurs appartements aux frais du syndicat ?

En fait, le couperet s’est abattu au lendemain d’une lettre adressée par Emmanuel Macron par l’Alliance du commerce, le syndicat patronal qui représente les Galeries Lafayette, le Printemps, le Bon Marché et le BHV. Dans ce courrier, les patrons des principaux magasins de la future « zone touristique internationale » sonnaient le tocsin au sujet de l’un des amendements de la loi Macron. Celui-ci prévoit que, même dans les zones touristiques, le travail du dimanche devra passer par un accord social, notamment sur les compensations salariales. Mais cet accord ne peut pas s’appliquer si des syndicats représentant au total plus de 50 % des salariés s’y opposent.

Or, dans ce secteur des grands magasins, la CGT et la CFDT réunies dépassent largement ces 50 % aux élections et sont résolument hostiles au travail le jour du Seigneur. Ces deux syndicats ont même fondé conjointement le Clic P, une structure syndicale qui milite, justement, contre le boulot dominical, et n’ont pas hésité à trainer devant les tribunaux les patrons qui en usaient illégalement.Les deux confédérations risquaient donc de négocier durement, voire de bloquer tout accord.

En plaçant pour un an son syndicat sous tutelle, Laurent Berger retire une terrible épine du pied d’Emmanuel Macron, puisque, dans aucune des boites concernées, la CGT ne dispose à elle seule de la majorité absolue. Sûr que les patrons des grands magasins vont lui élever une statue.

Partager cet article

Repost0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 13:33
LE JOURNAL DE LINGOSTIERE

LE JOURNAL DE LINGOSTIERE PAGES 4

Partager cet article

Repost0