Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Blog du Syndicat CGT Carrefour Nice Lingostière
  • : Blog du Syndicat CGT Nice Lingostière
  • Contact

Contact

CGT Carrefour Nice Lingostiére
Route de Digne 6202
06200 NICE
Tél : 04.92.29.17.28


     

  Rejoignez nous sur


Rechercher

Mensuel des syndiqués CGT

 
Magazine " échanges"
Afficher l'image en taille réelle
  

 



un clic sur les affiches pour ouvrir

 


CGT%20cestnous

>>>ADHESION EN LIGNE

.


DIF = Droit Individuel à la Formation

 Vous voulez savoir où en sont vos remboursements de santé ou pour toute autre question concernant la sécurité sociale, visitez le site





notre caisse de prévoyance APGIS que vous retrouverez sur ce lien




Natexis - Interépargne






Le site des accidents du travail et des maladies professionnelles. Une mine d'or pour le CHSCT.










Conseil Economique et Social





ASSOCIATION POUR L'INFORMATION ET LA DEFENSE DES CONSOMMATEURS SALARIES-CGT







Le code du travail















VOS ELUS CGT

11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 21:41

RÉUNION DU
COMITE CENTRAL D'ENTREPRISE
CARREFOUR HYPER SAS
DU 8 & 9 DECEMBRE 2011
 LE COMPTE RENDU CGT

 

carre.jpg

 

 

  • Approbation du PV du 10 novembre 2011:

(Pour rappel le CCE Carrefour hyper sas est constitué de 20 titulaires. La délégation Cgt dispose d’une(1) élue titulaire , celle de la Cfdt 2 et la fgta-Fo de 17.)

La délégation Cgt précise qu’une de ses interventions a été mal transcrite et peut laisser penser que la Cgt partage certaines valeurs de la Direction alors qu’il n’en est absolument rien concernant le sujet concerné.
La Direction répond que cette erreur sera corrigée dans le PV définitif.

POUR    19 (Cgt+Cfdt+Fgta-Fo)
ABSTENTION    0
CONTRE    0

  •  Information sur l’accord interentreprises sur la rémunération vendeurs produits et services:


Un représentant de la Direction des Relations Sociales présente cet accord.
Les syndicats Fgta-Fo et le Cfe-Cgc sont signataires.
Si cet accord n’est pas reconduit il prendra automatiquement fin au 30 juin 2014.
Cet accord entrera en vigueur le 2 avril 2012.

  • Approbation du PV de la commission logement du 12 septembre 2011:


Il est présenté par un des membres de cette commission.
Il y apparaît qu’il y a de moins en moins de demandes de logements sociaux et qu’une ponction de plus en plus importante de l’état est à prévoir : Le gouvernement veut prélever 3.4 Milliards d’Euro sur les 3 ans à venir sur les organismes collecteurs soit 70% de la collecte.


Le rapport est approuvé à l’unanimité (20 voix).



  • Information sur l’accord complément prime de vacances:


Les syndicats CFDT, CFE-CGC et FO sont signataires.


La délégation CGT a dénoncé, entre autre, la discrimination pour les nouveaux embauchés qui devront attendre 4 ans pour pouvoir espérer commencer à percevoir un minimum et l’ancienneté nécessaire aux salariés à atteindre pour espérer toucher la totalité de cette prime.


La représentante Fgta-Fo a elle revendiqué le bien fondé de cet accord.
La direction  se félicite  de la mise en place de cet accord avec ces critères qui selon ses dires   permet une reconnaissance  du  travail.


La délégation CGT  indique que pour cette reconnaissance il y avait  «la prime d’ancienneté » .

  •  Présentation du lancement du site CARREFOUR.FR :


L’adresse Internet est « http:\carrefour.fr ».


Selon l’intervenant de la Direction 53% des acheteurs prépareraient leurs achats sur Internet avant de venir en magasin.

Sur 100 clients se connectant au site 2% achèteraient en ligne pour 98% en magasin. Le site propose près de 18000 références. Pour les articles en commun sur le site et en magasin la règle suivante est appliquée : le prix de vente magasin est égal au prix de vente sur le site, livré.

Le site reçoit 120000 connexions par jour dont 1000 commandes. La commande moyenne est de 230€.


Il y aurait près de 4000 relais colis pour les livraisons en métropole. Ce réseau est celui de la Redoute d’où ont été retirés ceux utilisés par la concurrence.

 

 

 

  •  Point à date repositionnement des salariés dans le cadre de la GPEC:

 


Projet parcours client:


1er déploiement en septembre 2008, 2ème déploiement en juin 2009.
Au total 300 personnes concernées,  276 salariés ont été repositionnés à cette date.
Parmi ceux qui n’ont pas bénéficié d’un repositionnement il y a eu des départs en retraite, des fins de CDD, des licenciements et des démissions.
Il reste 3 personnes à repositionner dont 1 en longue maladie et 2 en congé parental.

Projet  de mise en place de la pesée en libre service :


Le déploiement a débuté en février 2009.
Au total 244 personnes concernées, à cette date, 209 salariés sont repositionnés.


Parmi ceux qui n’ont pas bénéficié d’un repositionnement il y a eu des départs en retraite, des fins de CDD, des licenciements et des démissions.


Il reste 6 équivalents temps complet à repositionner dont 2 équivalents temps complet en longue maladie et 3 équivalents temps complet en congé parental et 1 équivalent temps complet en suspension de contrat.


Salariés repositionnés dans le cadre du projet de transformation Back Office Frais Généraux :


Le déploiement a débuté en avril 2010.
Au total 127 personnes concernées dont 24 à repositionner.
Actuellement 17.6 équivalent temps complet sont repositionnés.
Parmi ceux qui n’ont pas bénéficié d’un repositionnement il y a eu des départs en retraite, des licenciements et des démissions.
Il reste 1.4 équivalent temps complet à repositionner dont 1 en congé parental.

Salariés repositionnés dans le cadre du projet centralisation du standard dans l’hypermarché :


Le déploiement a débuté en avril 2010.
Au total 173 personnes concernées.
Actuellement 115.54 salariés sont repositionnés.
Parmi ceux qui n’ont pas bénéficié d’un repositionnement il y a eu des départs en retraite, des fins de CDD, des licenciements et des démissions.
Il reste 33.46 équivalents temps complet à repositionner dont 4 équivalents temps complet en longue maladie, 1 équivalent temps complet en congé parental et 1 équivalent temps complet en suspension de contrat.

Les salariés repositionnés dans le cadre du projet transformation Back Office Réception-PAM:


Le déploiement a débuté en juin 2010.
Au total 1804 personnes concernées dont 511.2 équivalents temps complet à repositionner.
178.2 équivalents temps complet à la Réception,
333 équivalents temps complet au Pam.

Réception :


Actuellement 67.8 équivalents temps complet des services réception sont repositionnés.
Parmi ceux qui n’ont pas bénéficié d’un repositionnement il y a eu des départs en retraite, 2 décès, des licenciements et des démissions.
Il reste 83.5 équivalents temps complet à repositionner dont  1 équivalent temps complet en longue maladie, 1 équivalent temps complet en congé parental.

PAM :


Actuellement 171.42 équivalents temps complet des services PAM sont repositionnés.
Parmi ceux qui n’ont pas bénéficié d’un repositionnement il y a eu des départs en retraite, 1 décès, des licenciements et des démissions.
Il reste 123.88 équivalents temps complet à repositionner dont 2 équivalents temps complet en longue maladie, 1.4 équivalents temps complet en congé parental et 1 équivalent temps complet en suspension de contrat.

Les salariés repositionnés dans le cadre du projet réorganisation du service Décoration :


Le déploiement a débuté en juin 2010.
Au total 393 personnes concernées dont 195.6 équivalents temps complet à repositionner.


Actuellement 123.8 équivalents temps complet sont repositionnés.
Parmi ceux qui n’ont pas bénéficié d’un repositionnement il y a eu des départs en retraite, des licenciements et des démissions.
Il reste 50.1 équivalents temps complet à repositionner dont 3 équivalents temps complet en longue maladie, 3 équivalents temps complet en congé parental et 5 équivalents temps complet en suspension de contrat.

La délégation Cgt est intervenue pour rappeler que derrière les chiffres il y a des salariés qui peuvent être en souffrance. Elle a constaté que de nombreux salariés n’avaient pas encore trouvé de solution.

La Direction a annoncé que la période de volontariat était prolongée de 6 mois.

 

  •  information/consultation sur le projet d’accord relatif à l’institution de délégués syndicaux groupe France :

 


Il s’agit de se mettre en conformité avec les nouvelles dispositions concernant les nouvelles dispositions induites par la loi sur la Représentativité Syndicale.
Pour la délégation Cgt, ce point n’étant pas à l’ordre du jour elle n’a pas voulu se prononcer sans avoir consulté ses délégués centraux groupe.
Pour les mêmes motifs la délégation Cfdt a demandé le report de cette consultation au lendemain.

Vendredi 9 décembre 2011, reprise du CCE Hyper sas.

Consultation sur le projet d’accord relatif à l’institution de délégués syndicaux de groupe France :

POUR    18 (17 Fgta-Fo + 1 Cgt)
ABSTENTION    2 (2 Cfdt)
CONTRE    0


La délégation Cgt a précisé qu’elle regrettait que la Direction ait « omis » cette consultation dans l’ordre du jour.
La Direction a répondu que ceci s’était fait rapidement suite à la réunion du 7 décembre concernant cet accord.




  •  Consultation sur le projet Drives adossés au magasin Hyper :


Selon la Direction cela permettra de parachever le retard sur la concurrence dans ce domaine.


Le Chiffre d’Affaire sera affecté au magasin. Les heures d’ouvertures seront celles du magasin.


Appel prioritairement à candidature interne aux salariés dont le métier a été déclaré sensible, puis ceux dans les magasins alentours, enfin candidature à l’ensemble du personnel (tous niveaux confondus) par voie d’affichage et lors des briefings.


La Délégation Cgt a demandé comment seront remplacés les salariés qui partiront de leur rayon pour rejoindre cette nouvelle structure ?

La délégation CGT  ne peut que constater  et dénoncer  ce concept   qui par un développement de l’activité  pourrait être créateur d’emplois,  ne servira qu’à déshabiller Pierre pour habiller Paul .


Pour la Direction ce sera à chaque magasin de gérer cette problématique. Selon elle pour les salariés dont le métier est sensible il ne devrait pas y avoir de remplacement, pour les autres ce seront des volontaires et il y aura adaptation des effectifs au niveau du rayon.
Enfin elle a précisé que ce projet était créateur de postes pas d’emplois.

POUR    19 (17 fgta-Fo + 2 Cfdt)
ABSTENTION    1 (1 Cgt)
CONTRE    0

  •  Information/consultation sur les formations :


La délégation Cgt a regretté que les journées « ports ouvertes de la formation» aient été utilisées pour inciter les salariés à postuler pour des DIF dans l’intérêt de l’entreprise alors qu’il s’agit d’un Droit Individuel au choix des salariés.

 

Elle a appuyé ses propos en reprenant les propres chiffres de Carrefour qui à l’issue de ces journées annonçaient qu’au 1er décembre, sur 5929 salariés y ayant participé, 11662 demandes de DIF avaient été enregistrées, soit 1,97 par salariés.


Le Directeur national responsable de la formation a répondu qu’il ne pouvait être tenu pour responsable des pratiques magasin.

La délégation CGT  interroge la Direction quant à l’élaboration du plan de formation avec  « le TOP 20 des formations   » et le dénonce car  les salariés n’y adhérent que  parce qu’ils n’ont pas d’autres choix  .




Formations prioritaires 2012/2013:
POUR    0
ABSTENTION    19 (17 fgta-Fo + 2 Cfdt)
CONTRE    1 (1 Cgt)

Prévisionnel formation arrêté à fin octobre 2011 :
POUR    0
ABSTENTION    19 (17 fgta-Fo + 2 Cfdt)
CONTRE    1 (1 Cgt)


Mise en œuvre du DIF :
POUR    0
ABSTENTION    18 (16 fgta-Fo + 2 Cfdt)
CONTRE    2 (1 Cgt + 1 fgta-Fo)

Mise en œuvre de la période de professionnalisation :
POUR    0
ABSTENTION    18 (16 fgta-Fo + 2 Cfdt)
CONTRE    2 (1 Cgt + 1 fgta-Fo)


Mise en œuvre période des contrats de professionnalisation :
POUR    0
ABSTENTION    17 (17 fgta-Fo)
CONTRE    2 (1 Cgt + 2 Cfdt)

Mise en œuvre des formations tuteurs :
POUR    0
ABSTENTION    19 (17 fgta-Fo + 2 Cfdt)
CONTRE    1 (1 Cgt)

Conditions d’accueil des apprentis :
POUR    0
ABSTENTION    18 (16 fgta-Fo + 2 Cfdt)
CONTRE    2 (1 Cgt + 1 fgta-Fo)

Mise en œuvre de la formation E.learning :
POUR    0
ABSTENTION    19 (17 fgta-Fo + 2 Cfdt)
CONTRE    1 (1 Cgt)




A l’issue de ces consultations la délégation Cgt a fait la déclaration suivante :
« La formation professionnelle est un enjeu important en ce qui concerne la place et le rôle du salarié dans l’entreprise, sa reconnaissance à travers son salaire, sa qualification et bien sûr son emploi. »

 

  •  Information en vue d’une consultation sur le renouvellement et déploiement de Caisses Libre Service et Scan’Lib :

 


L’intervenant de la Direction déclare que dans la continuité des années précédentes et suite à l’analyse des résultats réalisés sur le périmètre Hypermarchés Carrefour prévoit de poursuivre le déploiement concernant les nouvelles technologies Caisses.


Les magasins suivants seront équipés en CLS : Calais, Cholet, Avignon et Châteauneuf les Martigues.


Les suivants en Scan’Lib : Montigny, l’Hay les roses, Chambéry, Bassens, Evreux, Sète, Charleville, Epinal, Mulhouse, Perpignan-Claira, st Jean de Vedas, Nîmes ouest, Nevers, st Clément de rivière, Amiens, mont st Aignan, Nice Tnl.


Un long débat sur la démarque provoquée par ces technologies s’instaure.


La délégation Cgt intervient pour connaître les conséquences sur l’emploi.


La Direction répond que Carrefour ne fait que suivre les tendances actuelles.
Le président du CCE rajoute que, d’après lui, avec un Chiffre d’Affaire en baisse les effectifs des caisses restent constants.

 

  • Information/consultation sur la situation de l’emploi en 2010 :


Comme chiffre significatif du document présenté il faut retenir une baisse de 4000 salariés depuis 2010 et près de 7000 depuis 2008.

POUR    0
ABSTENTION    2 (2 Cfdt)
CONTRE    18 (1 Cgt + 17 fgta-Fo)

 

La délégation Cgt a fait la déclaration suivante : « L’emploi ne peut être un instrument d’ajustement à des fins de rentabilité tel que le définit la stratégie du groupe Carrefour d’autant plus que cette politique échappe à tout contrôle des salariés. »

 

 

  •  Présentation des comptes au 30 juin 2011 :


Le Chiffre d’Affaire serait en net baisse de -2,5%.


Les magasins au format Carrefour Planet auraient de meilleurs résultats.
Suite à l’affaire concernant la filiale du Brésil deux cabinets spécialisés sont mandatés pour certifier les comptes.

 

 

  •  Information en vue d’une consultation sur le dossier PC2 « parcours clients vague 3 » :

 

 

L’intervenant présente le projet : « simplifier le parcours client, en donnant la possibilité aux clients d’encaisser les bons de vente en ligne de caisse, avec le reste de leurs achats ».


Il justifie ces changements par la situation économique des EPCS qu’il présente comme « extrêmement difficile ».


L’enquête présentée précise que  90% des clients d’un magasin Carrefour non déployé en PC2 souhaiteraient continuer et terminer leurs achats en magasin et régler le tout en ligne de caisses.


37 magasins sont concernés par ce déploiement : Aix en Provence, Antibes, Aulnay sous bois, Sète Balaruc, Rungis belle épine, Chambéry Chambord, Chartres, Chelles, Claye Souilly, Condé sur Escaut, Drancy, Ecully, Lille, Evry, Givors, Lattes, Les Ulis, Lyon la part dieu, Marseille grand littoral, Marseille le merlan, Grenoble meylan, Montesson, Nice Lingostière, Nice Tnl, Orléans, Pontault Combault, Quetigny, Rosny sous bois, Sevran, St Denis, Stains, Toulon grand Var, Venette, Vénissieux, Villabé, Villiers en bière et Vitrolles.
145 salariés sont concernés. Ils seront placés dans les métiers sensibles et la GPEC leur sera appliquée.


La représentante fgta-Fo a demandé le mandatement de la Commission Economique du CCE.


La délégation Cgt est intervenue pour regretter ce nouveau projet qui va encore à l’encontre des services pour la clientèle et va fragiliser de nombreux salariés.

 

 

 

  •  Information/consultation sur le projet d’accord de méthode  du groupe pour la période 2012/2014 (GPEC/PSE) :


La consultation a donné le résultat suivant :
POUR    18 (17 Fgta-Fo + 2 Cfdt)
ABSENTION    0
CONTRE    1 (1 Cgt)

 

 

La délégation Cgt a remarqué que quelques points d’amélioration avaient été rajoutés par rapport au précédent accord, notamment grâce aux différents jugements rendus en défaveur de Carrefour dans différentes affaires. Néanmoins elle a dénoncé que celui-ci faisait la part belle aux intérêts de Carrefour pour ses projets de restructuration au détriment de celui des salariés.


La représentante Fgta-Fo a revendiqué pour sa part la signature de son syndicat.

 

 

La délégation CGT était constituée de Sylvie de Rosny (93), Aleth de Quétigny (21) suppléante et de Patrice d’Angers (49) représentant syndical.
Prochaines réunions prévues  20 janvier, 21 février, 5 avril et 14 juin 20

 

carre.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires