Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Blog du Syndicat CGT Carrefour Nice Lingostière
  • : Blog du Syndicat CGT Nice Lingostière
  • Contact

Contact

CGT Carrefour Nice Lingostiére
Route de Digne 6202
06200 NICE
Tél : 04.92.29.17.28


     

  Rejoignez nous sur


Rechercher

Mensuel des syndiqués CGT

 
Magazine " échanges"
Afficher l'image en taille réelle
  

 



un clic sur les affiches pour ouvrir

 


CGT%20cestnous

>>>ADHESION EN LIGNE

.


DIF = Droit Individuel à la Formation

 Vous voulez savoir où en sont vos remboursements de santé ou pour toute autre question concernant la sécurité sociale, visitez le site





notre caisse de prévoyance APGIS que vous retrouverez sur ce lien




Natexis - Interépargne






Le site des accidents du travail et des maladies professionnelles. Une mine d'or pour le CHSCT.










Conseil Economique et Social





ASSOCIATION POUR L'INFORMATION ET LA DEFENSE DES CONSOMMATEURS SALARIES-CGT







Le code du travail















VOS ELUS CGT

26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 09:32

Carrefour de Saint-Egrève (Isère)

132 smicards saisissent les prud’hommes



AFP
23/02/2009

Plus d'une centaine de salariés de l'hypermarché Carrefour de Saint-Egrève (Isère), qui affirment être payés en dessous du smic, ont saisi aujourd'hui le conseil de prud'hommes de Grenoble pour réclamer le paiement des arriérés de salaires.


La direction de Carrefour n'ayant pas souhaité faire de proposition lors de cette audience de conciliation, le tribunal a renvoyé au 15 décembre l'audience sur le fond. Selon l'avocat des plaignants, Me Pierre Janot, cette action est la première procédure collective devant un conseil de prud'hommes en France.


Les plaignants, 132 au total, reprochent à Carrefour d'avoir indemnisé un forfait pause pour compléter la rémunération et l'aligner sur le montant du smic, alors même que cette indemnisation ne peut être incluse dans la rémunération, la pause n'étant pas considérée comme un temps de travail effectif, selon Me Janot.


Ils réclament le paiement des arriérés de salaires sur cinq ans afin d'aligner leurs rémunérations sur le montant du smic.
De son côté, la direction de Carrefour a souligné dans un communiqué que conformément à ses "accords d'entreprises", "la rémunération de base" de ses salariés "est augmentée" d'un forfait pause aboutissant à un salaire mensuel supérieur au smic.


La direction a également ajouté qu'à "compter du 1er janvier 2009", "au delà des obligations conventionnelles de branche", elle s'engageait "à assurer à chaque salarié un salaire mensuel brut, hors forfait pause, supérieur ou égal au niveau du smic".


En octobre 2008, le groupe de distribution, qui emploie 75.000 salariés en France, avait été condamné au pénal à verser une amende cumulée de 1,287 million d'euros pour avoir payé en dessous du smic horaire 429 salariés de ses magasins d'Ecully et de Givors, dans le Rhône.


                                     






Partager cet article

Repost0

commentaires